Accueil / Tech / Jeux Vidéos / Le studio Asobo entre dans une nouvelle phase de son activité

Le studio Asobo entre dans une nouvelle phase de son activité

Basé à Bordeaux, le studio Asobo a créé ses premiers jeux vidéo en « réalité virtuelle hybride » pour Microsoft. Comme ce marché est prometteur, le studio compte recruter des designers à partir de l’année prochaine.

Les prix des Aquitains sont des récompenses données aux meilleures entreprises dans différents départements de la région. Ce prix est décerné tous les ans aux entreprises. Les vainqueurs de ce prix seront connus à partir du six décembre à Bordeaux au cours de la remise des prix. Mais on peut déjà connaître les entreprises nominées.

Rien qu’en France, le jeu vidéo est un marché qui génère 2,87 milliards d’euros. Grâce à la réalité virtuelle hybride, le casque Hololens de Microsoft ajoute automatiquement l’environnement du joueur dans le jeu vidéo.

« Il est possible aux personnages de prendre place dans le canapé du joueur et de parler avec lui sans créer un effet négatif ou sans qu’il ne se sente éloigné de son environnement » détaille Sebastian Wloch, dirigeant d’Asobo, le studio qui a créé deux jeux et trois programmes pour Microsoft, ce qui est la preuve de la potentialité de cette technologie.

Habileté irréprochable, très réactif

Crée en 2002, ce studio vient de connaître une nouvelle phase de son histoire car il s’agit du premier studio indépendant en France qui dispose de cent collaborateurs. Ce studio est très compétent dans l’innovation, il dispose d’une habileté irréprochable, très réactif. Des qualités qui lui valent sa collaboration avec Microsoft qui date de sept ans. Le studio a commencé à travailler avec la firme de Redmond depuis le jeu Kinect Héros.

De belles perspectives dans l’industrie

Grâce aux jeux en réalité virtuelle Hybrode, Asobo voit l’avenir sous un autre angle. En fait, la réalité virtuelle n’est accessible à tout le monde, comme Microsoft le propose à trois mille euros depuis plusieurs jours en France. Par contre, il pourrait jouer un rôle important dans l’aéronautique pour la superposition des informations virtuelles sur le réel pour gagne du temps de productivité, en même temps rendre meilleure la crédibilité de plusieurs opérations de maintenance. « l’ensemble des grandes entreprises industrielles sont séduites par la réalité virtuelle. Nous avons procédé à la signature de cinq contrats » avoue, Sebastian Wloch, très confiant pour l’avenir.

A propos de Stéphane

Stéphane
Fan d'automobile, de sport et de politique. Mon avis et mes articles n'engagent que moi.

Check Also

Fallout 4 : La résolution du jeu sur PS4 et Xbox One

S’il y a un jeu qui a retenu l’attention des amoureux des jeux vidéo lors …