Accueil / Maison / Santé / Sida: un médicament contre l’alcoolisme pour éliminer le virus

Sida: un médicament contre l’alcoolisme pour éliminer le virus

D’après une étude publiée ce mardi, un médicament servant au traitement de l’alcoolisme associé à d’autres produits pourrait concourir à l’élimination du virus du sida chez les patients séropositifs soignés.

Nommé disulfiram, le médicament, réveille le virus qui dort dans l’organisme contaminé, donnant ainsi la possibilité de le détruire et les cellules qui l’hébergent, et ce, sans qu’aucun effets secondaires ne soit ressenti, soulignent les auteurs de l’étude qui a été publiée dans la revue médicale en ligne, The Lancet HIV.

Un traitement antirétroviral (ART), un composé de médicaments conforme souvent appelé trithérapie, permet maitriser le contrôle du virus (VIH) chez les patients séropositifs, mais sans qu’ils en soient débarrassés définitivement.

Le virus demeure en effet dans le corps de patients traités, sous forme cachée. Ce réservoir, pénible à toucher, est l’un des obstacles les plus complexes pour l’établissement d’un traitement qui permet d’assurer une guérison certaine.

« Réveiller » le virus dormant est une méthode encourageante pour débarrasser les patients du VIH.

Mais « réveiller le virus est seulement la première étape pour son élimination », précise Julian Elliot, directeur de la recherche clinique dans le service des maladies infectieuses à l’hôpital Alfred à Melbourne (Australie), qui avait inauguré l’étude.

« Maintenant, nous devons travailler pour savoir comment supprimer les cellules infectées », ajoute-t-il.

D’autres médicaments ont également été expérimentés pour atteindre le réservoir de VIH, mais sans réussite, ou ils se sont révélés toxiques.

A propos de Stéphane

Stéphane
Fan d'automobile, de sport et de politique. Mon avis et mes articles n'engagent que moi.

Check Also

L’odeur de la nourriture stimulerait l’impulsivité des enfants obèses

Selon une étude mexicaine l’odeur de nourriture activerait la zone du cerveau associée à l’impulsivité …