Accueil / Business / Finance / Publicis: Natixis toujours à l’achat malgré P&G.

Publicis: Natixis toujours à l’achat malgré P&G.

Natixis reparle du dossier Publicis tandis que la presse parle, ce matin, de la perte par le groupe de tout le budget Procter & Gamble (P&G) aux États-Unis. Il est vrai qu’il s’agit d’un client plus “symbolique” que prestigieux, mais les conséquences sur les comptes du groupe seront ‘assez marginales’. Le conseil d’achat et l’objectif de cours de 78 euros sont donc certifiés.

A la Bourse de Paris où l’indice CAC 40 perd 0,4%, l’action Publicis baisse de 1,4% à 59,6 euros.

D’après le Financial Times (FT) et plusieurs autres journaux spécialisés, tels qu’AdvertisingAge, le groupe publicitaire français pourrait bientôt perdre toute la partie du compte Procter & Gamble (P&G), le premier annonceur au monde, en Amérique du Nord.

D’après le FT parlant de Kantar Media, P&G a investi en 2014 quelque 2,6 milliards de dollars en publicité chez les médias américains. ‘La perte du compte Procter & Gamble pourrait diminuer le CA annuel de Publicis de 50 à 100 millions de dollars’, souligne le FT.

Dénombrant les multiples informations vacantes, Natixis juge que la part de ce contrat qui revient à Publicis va baisser d’environ 60% à 10% environ : ‘Publicis garderait le media planning canadien et les budgets américains de nombreuses marques en cours de vente par P&G dont Duracell, les cosmétiques, les shampoings et les parfums du groupe’, estime une note de recherche.

Mais finalement, les analystes déclarent que, l’impact de la perte de la majorité de ce contrat ne frapperait, en 2016, le résultat d’exploitation que de 0,5%, l’impact sur le solde libre étant un peu plus important (de 3 à 5%).

‘Cette perte pourrait d’autre part possiblement mener à quelques effets secondaires à plus long terme mais Publicis possède de nombreuses autres opportunités pour compenser ce budget ces mois à venir dans le cadre des reviews, surtout en 2016’, souligne la note de recherche.

A propos de Stéphane

Stéphane
Fan d'automobile, de sport et de politique. Mon avis et mes articles n'engagent que moi.