Accueil / Maison / Design / Eugeni Quitllet, un designer impressionnant

Eugeni Quitllet, un designer impressionnant

Désignée comme Créateur de l’année au Salon Maison & objet 2016, Eugeni Quitllet, pionnier changeant, réalise plusieurs projets design pour les meilleurs éditeurs.

Nouvellement rentré de Santa Barbara où il a étudié de nouvelles technologies de fraisage numérique dans une usine d’aluminium, il prend à nouveau l’avion pour se rendre à Barcelone.

Les réalisations d’Eugeni Quitllet

L’artiste réalise des objets de sculptures et des outils de tous les jours, qui créent une différence entre les hypermarchés et le monde du luxe. « J’apprécie plancher sur des produits grand public qui affichent la force d’une pièce originale ». Il ne copie nullement les autres créateurs. Il s’agit pour lui de créer une nouvelle chose qui devient un support expressif.

Ce dernier a vu le jour à Ibiza en 1972 et s’amuse avec les formes, les matériaux et les concepts. « Je me rappelle quand j’étais petit, je faisais déjà avec de la pâte à modeler et de la terre des dauphins, des chaussures, des maisons ».

Une fois son bac artistique en poche, il prend une inscription en archi, mais rapidement, il tourne vers l’architecture d’intérieur à la Llotja, l’école d’art barcelonaise, voulant rapidement suivre des études en huit ou neuf ans. Après avoir obtenu son diplôme il entre en studio pour commencer à créer ses œuvres

« Je voulais gagner un peu d’argent pour réaliser mes prototypes de voiture solaire et de bateau volant afin de démarcher des galeries. » Malheureusement, à cette époque, aucun éditeur n’est vraiment prêt à investir dans ses délires ! Pour vivre ses rêves, à l’été 2001, il provoque la chance et va frapper à la porte de Philippe Starck, « le seul de signer à même de comprendre mon regard décalé sur l’époque. » Leur « coollaboration » – selon ses propres termes – durera dix ans. En 2011, il décide de voler de ses propres ailes – il est le seul à avoir cosigné des pièces avec son mentor – et crée son atelier dans la capitale catalane.

De la chaise Tabu pour l’éditeur de mobilier italien Alias au casque VK-1 pour Aëdle – une marque française spécialisée dans les produits audio – en passant par les couverts Christofle, il collectionne aussitôt les succès. Est ce parce qu’il met l’accent sur la fonction émotionnelle ou parce que ses produits explosent de fantaisie ? Il sait comme personne associer onirisme et précision numérique, et dépasser le simple rapport usage-style pour concevoir des objets singuliers, expressifs, dont l’élégance se joue du plein et du vide.

A propos de Stéphane

Stéphane
Fan d'automobile, de sport et de politique. Mon avis et mes articles n'engagent que moi.