Accueil / Business / Economie / Etats-Unis: Hausse du marché automobile, alors que Volkswagen plonge

Etats-Unis: Hausse du marché automobile, alors que Volkswagen plonge

Le marché automobile américain ne semble pas souffrir alors que le scandale des émissions des moteurs diesel de Volkswagen a fait chuter de 24,7% les ventes du groupe allemand en novembre aux Etats-Unis.

Près d’1,32 million de nouveaux véhicules ont été écoulés le mois passé, un niveau qui n’a plus été atteint depuis 2001, d’après les chiffres compilées et les annoncées mardi par le cabinet spécialisé Autodata. C’est une augmentation de 1,4% sur un an mais le mois de novembre 2015 n’a pas dispose d’assez de jours et de week-ends de ventes.

En cadence annualisé et données modifiées des variations saisonnières, les ventes de voitures se fixent à 18,2 millions d’unités répandues.

General Motors, premier constructeur américain, a vendu 229.296 nouveaux véhicules le mois passé, en hausse de 2%. L’augmentation est de 3% chez FCA US à 175.974 véhicules et de 0,4% chez Ford à 187.794, les deux autres membres du « Big Three ».

Les constructeurs étrangers comme Toyota ont vendu 189.517 véhicules (+3,4%) et Nissan 107.083 (+3,8%).

« Chance disparue »

Par contre, Volkswagen commence lui à subir les conséquences du scandale des programmes truqueurs visant à tromper les tests anti-pollution, surtout pour les émissions d’oxyde d’azote (NOx).

Le géant allemand a fait l’annonce selon laquelle, il a vendu 23.882 nouveaux véhicules le mois passé, alors que l’année passée 31.725 en été vendu à la même période soit une baisse de 24,7%.

Cette interruption est provoquée par le gel des ventes de modèles dotés de moteurs diesel de 2 litres et de 3 litres saisies par les autorités américaines.

« Volkswagen a eu beaucoup de chance de prémunir ses parts de marché dans les mois qui ont suivi instantanément la révélation des problèmes des émissions mais cette chance semble avoir disparue avec les ventes de novembre », a indiqué Michelle Krebs, analyste chez Autotrader.

Et pour ne pas totalement perdre le terrain, le constructeur allemand groupe allemand doit, d’après Mme Krebs, remettre aux normes les véhicules au centre du scandale ce qui n’est pas gagné. L’agence de notation Standard & Poor’s a aussi revu à la baisse mardi la note de solidité financière du groupe à « BBB+ » alors qu’il était de « A- » avant.

A propos de Stéphane

Stéphane
Fan d'automobile, de sport et de politique. Mon avis et mes articles n'engagent que moi.

Check Also

Avec les droits du foot anglais, Altice mise sur la convergence médias-télécoms

Du sport partout, tout le temps, sur la télévision comme sur mobile: la diffusion du …