Accueil / Divertissement / Culture / Egypte : La tombe de Toutankhamon révélerait bien une pièce secrète

Egypte : La tombe de Toutankhamon révélerait bien une pièce secrète

La tombe de Toutankhamon a fait l’objet d’une nouvelle expertise et les résultats confirment les suspicions. En effet, il y a près de 90% de chances qu’une pièce secrète existe réellement et cela relance le débat sur la tombe de Néfertiti.

Aucun archéologue n’a pu localiser le lieu où la reine d’Egypte, qui a vécu au XIVe siècle avant notre ère et serait la belle-mère du jeune pharaon, a été inhumée. Mais les mesures au radar menées dans la chambre funéraire de Toutankhamon ont accru les probabilités qu’une chambre secrète soit dissimulée derrière.

De nouvelles analyses menées à l’aide d’un radar par un spécialiste japonais, Hirokatsu Watanabe, « semblent indiquer qu’il y a une distinction claire entre la roche dure et quelque chose d’autre, qui devrait être un espace vide »,indique l’égyptologue britannique Nicholas Reeves, du Bristish Museum. Cette « extension à la tombe de Toutankhamon, au-delà du mur nord », recèlerait selon lui la tombe souterraine – ou hypogée – de Néfertiti, non encore localisée à ce jour.

Le mausolée de Toutankhamon est resté intact

La tombe de Toutankhamon est une exception, car elle n’a pas été la cible de pillages. Les autres tombeaux n’ont pas eu cette chance, mais cela a permis aux chercheurs d’effectuer de merveilleuses découvertes. Ils ont ainsi mis la main sur plus de 5000 objets vieux de 3300 ans. De plus, une grande majorité était en or massif. Aujourd’hui, ce mausolée pourrait révéler une autre surprise qui confirmerait les thèses.

Les tests effectués sur le mur nord de la chambre funéraire de Toutankhamon « semblent indiquer qu’il y a une distinction claire entre de la roche dure et quelque chose d’autre, qui devrait être un espace vide », a indiqué pour sa part l’égyptologue britannique Nicholas Reeves.

« La conclusion, c’est (…) qu’il y a une extension à la tombe de Toutankhamon, au delà du mur nord », s’est réjoui l’archéologue selon lequel c’est l’hypogée (tombe souterraine en archéologie) de Néfertiti qui se trouve derrière le mur.

Un corridor observé à l’aide d’un puissant radar

À Louxor, les scientifiques persuadés qu’il y avait encore un mystère à percer ont mis en place de nouvelles expertises. Ces dernières ont été réalisées à l’aide d’un radar et les résultats montrent une pièce secrète. Ils estiment qu’ils sont persuadés de son existence à 90%. Cela pourrait en parallèle donner du crédit à Nicholas Reeves, un archéologue. Ce Britannique est convaincu que la tombe de Toutankhamon dissimule celle de Néfertiti et au vu des résultats, il pourrait avoir raison.

Le ministre égyptien penche sur une fille ou une autre épouse

La reine se situerait ainsi sur la paroi nord de la chambre funéraire et le radar aurait mis en valeur l’existence d’un corridor. Il donnerait ainsi accès à une seconde chambre funéraire, qui serait celle de Néfertiti. Cette dernière n’a jamais été retrouvée malgré les nombreuses recherches, la découverte dans ce mausolée pourrait donc marquer un réel tournant dans l’histoire de l’archéologie. La version de ce Britannique ne fait toutefois pas l’unanimité, car pour Mamdouh Al-Damati, le ministre égyptien, la tombe dissimulerait celle de sa fille ou d’une autre épouse.

Si les espoirs concernant la tombe de Néfertiti, dont la beauté a été immortalisée sur un buste aujourd’hui conservé au Neues Museum de Berlin, se confirment, il pourrait s’agir de la plus importante découverte de ce siècle en matière d’antiquités égyptiennes.

Le buste a été découvert en 1912 à Amarna, à quelque 400 km au nord de Louxor. Mais les égyptologues n’ont aucune certitude qu’elle y a été enterrée.

A propos de Stéphane

Stéphane
Fan d'automobile, de sport et de politique. Mon avis et mes articles n'engagent que moi.