Accueil / Maison / Santé / Chez les diabétiques, la mortalité est toujours en hausse

Chez les diabétiques, la mortalité est toujours en hausse

Les personnes souffrant de diabètes sont de plus en plus exposées à la mort même si une amélioration a été effectuée au niveau de leur suivi médical. D’après une étude en France, les personnes diabétiques sont très exposées aux risques de décès surtout chez les femmes.

Les personnes qui souffrent de diabète qui demeurent en danger celles-ci risquent toutefois la mort par rapport au reste des français alors que des mesures ont été prises pour améliorer le suivi des malades. Cette étude dévoilée mardi lance un appel à se concentrer sur la prévention des facteurs de risques tels que l’obésité et le tabac.

Une mortalité en hausse

Comparé à la toute la population non touchée par cette maladie, les hommes qui souffrent de diabète affichent un taux de mortalité de 34% et 51% chez les femmes. Comme l’indique l’enquête rendue publique dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Cette étude a porté sur 5900 diabétiques âgés de plus de 45 ans qui ont été soignés entre 2007 et 2012.

Pourtant ce risque de mortalité a baissé chez les hommes diabétiques au cours de la période 2002-2006, alors qu’il était à 53%. Chez les femmes diabétiques cette baisse n’est pas vraiment signifiante. Au départ ce risque de mortalité était de 57% d’après les termes de la revue rédigée par l’agence sanitaire Santé publique France.

Les femmes plus exposées au risque décès

Pourtant l’étude souligne que la majorité des diabétiques meurent plus par maladie cardiovasculaire », une maladie qui est à l’origine de plusieurs diabétiques.

« La baisse de la mortalité cardiovasculaire chez les femmes diabétiques est due au fait qu’elles fument plus de tabac. Et puis plusieurs études montrent que le sport n’a aucun impact chez les femmes, alors que l’obésité pourrait être fatale chez les hommes.

3 millions de diabétiques en France

D’après ces résultats on voit qu’il est important de mettre ne place des mesures pour prévenir les complications cardiovasculaires du diabète et précisent qu’il est important d’évoluer » indique l’étude.

A propos de Pablo

Pablo
Pablo, 24 ans. Originaire du Pérou, je suis passionné de nouvelles technologies et de jeux vidéos !

Check Also

L’odeur de la nourriture stimulerait l’impulsivité des enfants obèses

Selon une étude mexicaine l’odeur de nourriture activerait la zone du cerveau associée à l’impulsivité …